Dossiers

Global Game Jam 2017 – Amplitude Studio et Isart Digital

La Rédaction
Écrit par La Rédaction

Bienvenue dans ce dossier consacré à l’événement de la Global Game Jam 2017 qui se déroulait entre autre à l’école Isart Digital à Paris.

Du Vendredi 20 Janvier au Dimanche 22 Janvier 2017, un peu partout dans le monde, programmeurs, graphistes, sound designers, développeurs, etc se sont réunis afin de partager un moment de travail, de concentration, de rencontres et de folies.
Depuis 2013, la Global Game Jam est une association à but non-lucratif qui réunit de plus en plus de jammers.
Ce n’est pas une compétition ! Donc pas de prix à gagner. L’objectif premier est de donner le meilleur de soi-même pour créer un jeu vidéo, en équipe, en s’inspirant d’un thème donné au dernier moment. L’événement à lieu pendant les mêmes 48h partout dans le monde. L’an dernier, elle accueillait 36 000 jammers originaires de 92 pays différents ! Et en tout, 6 800 jeux ont été fait sur le thème « Ritual ».

La Rédaction Ingame est allé jeter un oeil pour voir comment ça se passe du côté de Isart Digital, une école privée à Paris qui dispense des cours pour les métiers du jeu vidéo et qui accueillait dans ses locaux une partie des jammers français. L’événement est d’ailleurs co-organisé par l’école, mais également par Amplitude Studio.

 

3… 2… 1… créez !

Rendez-vous pour l'annonce du thème !

Rendez-vous pour l’annonce du thème !

Au programme le Vendredi : Les jammers, amateurs, étudiants ou professionnels sont accueillis autour de 17h dans les locaux de l’école dans le but d’installer leurs matériels et de leur dévoiler le thème de cette année. Dans la salle du Meet Up, on visionne la vidéo de présentation de la GGJ 2017 qui explique son déroulement et qui donne quelques conseils pour bien travailler ensemble. Et enfin vient l’annonce tant attendue.
Les 35 équipes de Isart Digital devront coder, modéliser, penser, créer leur jeu sur le thème « Waves ». C’est ainsi que la Global Game Jam 2017 commence.

Sans trop rentrer dans le détails sur les deux jours suivants, les équipes ont évidemment fait du très bon boulot. Tout le monde a rendu quelque chose. Il est possible de retrouver tous les jeux réalisés dans le monde sur le site de la Global Game Jam.
En voici quelques uns de ceux créés par les équipes du site de Isart Digital que vous pouvez télécharger gratuitement :

  • Bigi Pesketa : Un jeu multijoueur où il faut pêcher un maximum de poissons pour accumuler du score et gagner.
  • Color Mess : Un jeu où les couleurs sont importantes, car chaque ennemi est d’une couleur et que seule une attaque de cette même couleur est efficace contre lui. Amusez vous avec des combinaisons de couleurs, de formes et méfiez vous des ennemis qui chercherons à tout prix à esquiver et vous avoir.
  • V.H.S – Video.Horror.Story : C’est un jeu d’horreur à la première personne dans lequel on peut régler la fréquence de la caméra pour révéler des éléments de l’environnement d’abord invisibles ou bien des monstres…
  • Wave Jammer : Il s’agit d’un jeu dans lequel il faut mettre un ballon dans le but adverse. Mais pas grâce à votre manette… grâce à votre voix, en créant des ondes à la surface du terrain. Le joueur qui a le plus de point à la fin du temps de jeu à gagné.
Ça bosse dur dans les "Jam Rooms"

Ça bosse dur dans les « Jam Rooms »

 

Bonjour de France

Quelque chose de sympathique a été organisé avec les deux autres écoles Isart Digital, celle de Montréal et celle de Tokyo. Dans l’après midi du samedi, une conférence Skype est ouverte avec nos amis québécois pour que les jammers puissent s’encourager mutuellement.
La rencontre avec les jammers japonnais à dû, elle, attendre minuit à cause du décalage horaire.

 

En bref, encore une incroyable édition de la Global Game Jam. Les jammers en ressortent avec plus d’expériences, de nouveaux contacts, amis et des conseils pour la suite. Et surtout, des souvenirs plein la tête.

Amis développeurs ! N’hésitez pas à commenter cet article pour y ajouter vos jeux !

À propos de l'auteur

La Rédaction

La Rédaction

Laisser un commentaire