Dossiers

PGW 2018 – Le Stand Koch Media – Metro Exodus

PGW 2018 - Le Stand Koch Media - Metro Exodus 5
Rackham
Écrit par Rackham

Pour cette Paris Games Week 2018, Koch Media nous avait donné rendez-vous à la fois pour tester quelques-uns de leurs titres, mais aussi pour échanger avec Johannes Pfeifer, content designer sur Tropico 6 et Huw Beynon, Global Brand Manager de Metro Exodus.

Ce sera donc un article en 2 parties que nous vous proposons !

PGW 2018 - Le Stand Koch Media 16

Disponible sur

"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn 1
"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn 2
"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn

Date de sortie : 22 février 2019

Cette Paris Games Week était l’occasion pour nous et le public de se faire la main sur le prochain jeu de la licence Metro, nommé Exodus et développé par 4A Games. La mission proposée était en extérieur et nous demandait de parcourir un environnement plutôt hostile, faisant directement suite aux évènements du précédent opus. C’est dans ce qui semble être un vieux village que des méchants pas beaux s’étaient regroupés et ne semblaient pas vouloir nous inviter à un barbecue.

PGW 2018 - Le Stand Koch Media - Metro Exodus 2
PGW 2018 - Le Stand Koch Media - Metro Exodus

Ce troisième opus, initialement prévu pour cet automne aura préféré être repoussé au début de l’année 2019, non pas pour éviter les grosses sorties de novembre telles Red Dead Redemption 2, Battlefield V ou HITMAN 2, mais bien pour grapiller quelques améliorations par-ci par-là. 4 mois de rab donc pour peaufiner les graphismes et quelques unes des mécaniques du jeu. Et il faut dire que graphiquement, ça en jette… On aura même commencé dans des marais nous rappelant un certain Hunt des plus… Enfin voilà quoi.

Plusieurs approches étaient possibles, soit faire un ménage de plein front en mode canardage, soit une approche autrement plus fine nous permettant d’opter pour une méthode beaucoup plus méticuleuse.
Et comme vous vous en doutez, j’ai tout déglingué… RoLestrange ayant agit de cette finesse bien plus palpable…

Ces petits gars étaient sacrément remontés. L’occasion de tester notre fusil automatique et notre arbalète et de défourailler. Pas de doute Metro, au delà d’être un jeu flippant est un plutôt bon fps. Les ennemis réagissent de manière plutôt cohérente voire même vont se rendre quand ils sentent qu’ils sont fichus.

Bon on a tout de même essayé un peu d’y aller moins bourrin, là encore, un jeu plutôt bien calé même s’il n’apporte rien de nouveau dans le genre : possibilité d’y aller accroupi, de se glisser derrière un ennemi pour l’assassiner ou le mettre KO. 

PGW 2018 - Le Stand Koch Media - Metro Exodus 4

Mais alors qu’est ce qu’il fait que Metro est un Metro et pas un autre jeu ? Tout d’abord, malgré ce nouvel environnement extérieur, l’ambiance Metro est bien là. Plus aéré certes, mais tout de même oppressant. Déjà par ce qu’on est toujours sur nos gardes à s’inquiéter de ce qui va nous tomber sur le coin de la tronche. Au delà tout ça Metro Exodus est un Metro via son interface minimaliste. Pas de pause, vous êtes toujours vulnérable. A l’écran quelques données via votre équipement. Il faudra utiliser votre dynamo pour charger la batterie qui alimente votre lumière ou tenir un briquet si vous ne pouvez faire autrement. En plus de cela, il vous est possible de personnaliser vos armes. Là aussi pas de pause, il faudra se trouver un coin tranquille.

Toute cette ambiance oppressante est présente notamment grâce au parti-pris du studio 4A Games ; pas d’open-world, mais des niveaux semi-ouverts, permettant de garder le contrôle sur le déroulement de l’histoire, tout en laissant l’opportunité au joueur de tester tous types d’approche, sans pour autant le laisser à l’abri d’assauts des PNJ ou de la ‘faune’.

« Nous avons décidé de garder ces environnements linéaires afin de pouvoir raconter une histoire. Le story-telling de Metro est une chose importante pour profiter pleinement du scenario de la franchise Metro. »

Un aspect plutôt sympathique d’ailleurs cette personnalisation des armes. Elle permet d’y ajouter des viseurs, changer la crosse, ou le canon pour modifier leurs statistiques.

 

C’est d’ailleurs sur ce type de feature que 4A Games a passé pas mal de temps. En effet, afin d’augmenter l’immersion dans le monde proposé, les équipes se sont penchés sur le prototypage des armes, par exemple, afin de les équilibrer correctement selon les modifications.

Cette démo ne nous montrait pas vraiment le coté horreur ni flippant de Metro mais l’ambiance, elle, était bien là. Un titre qui ne demande qu’à être découvert par nos soins en live sur Twitch

À propos de l'auteur

Rackham

Rackham

Game Designer mais joueur avant tout !
Passe pas mal de temps sur les jeux de gestion, stratégie, simulation ou encore FPS.
Fouineur invétéré du web.

Laisser un commentaire