Tests

ABZÛ

Écrit par Contributeur

Airwen - Cuisinière avertie et passionnée de jeux vidéo
Cuisinière avertie et passionnée de jeux vidéo. Aime les FPS, les beat’m all, jeux de simulation, RPG et jeux de gestion, et les jeux peut être auxquels j’ai le plus joué ? Euh Les sims 3 et 4, Skyrim, animal crossing, professeur layton et Castle crashers

 

Test PC, existe aussi sur PS4 et Xbox One

 

Connu pour avoir édité Payday 2, Brothers : A Tale of Two Sons ou Rocket League, 505 Games édite cette fois-ci un nouveau jeu du studio Giant Squid, ABZÛ. Le jeu fait son entrée sur Steam, Xbox One et PS4 le 2 Août 2016. Etant un jeu contemplatif, ABZÛ nous emmène faire un tour dans les abysses des océans. Prenez vos tubas, on y va !

 

Premiers pas dans l’océan ! (ou première nage)

De très belles, mais lointaines baleines bleues

Dès le début nous faisons nos premières brasses dans l’océan. Le jeu nous fait un petit récapitulatif des touches à connaître et c’est parti. Nous incarnons donc un nageur aux traits plutôt féminins et aux airs mécaniques, robotiques, avec lequel nous allons partir à l’aventure, découvrir des mythes, histoires, sur les profondeurs des océans.
Nous commençons dans le petit bain, divers poissons et décors nous entourent, on a comme objectif de découvrir de nouvelles espèces maritimes et de redonner vie à chaque coin de l’océan.

Tout au long du voyage, les décors changent et nous découvrons de nouvelles espèces.

 

Petite nage avec les poissons

 

Les Abysses

Le descendant du mégalodon, le grand requin blanc !

Malgré les apparences, les profondeurs cachent bien plus de secrets que nous le pensons et elles sont gorgées de décors magnifiques dans lesquels vivent des créatures tout aussi surprenantes les unes que les autres. Avec notre petit nageur, nous traverseront maintes ruines qui abritent donc toutes les cultures et les mythes de l’océan, toujours accompagné, bien sûr, des espèces qui vivent dans le lieu où nous sommes. N’ayez crainte, aucune créature ne vous attaquera, bien au contraire elles se laisseront même approcher, vous pouvez vous accrocher à elles pour découvrir de quelles espèces il s’agit, et celles-ci même vous feront faire une petite balade de quelques secondes, avant de se lasser de vous.

Notre nageur n’est pas seul, non seulement il est toujours accompagné de ses petits amis aquatiques, mais également par un petit robot que nous réparons en début d’aventure. Celui-là nous aidera à débloquer certains passages qui sont inaccessibles et nous fera même un peu de lumière dans les endroits les plus sombres.
A pars nager avec des milliers de petits poissons, notre but est avant tout de libérer certaines espèces, comme des orques ou bien des marlins bleus. Il n’y a pas de grosses énigmes ni énormément d’action, il vous suffit de vous approcher de sortes de petites plantes que l’on vous indique, vous appuyez sur un bouton de votre manette et hop ! le poisson est libre.

Je tiens donc à vous prévenir, ABZÛ est un jeu contemplatif il n’y aura donc pas d’action et d’attaque de poisson. En revanche, il y aura quelques petites séquences qui changeront un peu du calme, vous serez pris dans des grands courants marins, avec des sortes de petits groupes de poissons sur le chemin. Plus vous aurez réussi à en prendre avec vous, plus vous irez vite et ils vous suivront toute la durée de ce courant. Il vous faudra aussi faire preuve de souplesse, car dans certains endroits de l’océan se trouvent des espèces de grands triangles mécaniques. Plus vous vous en approcherez et plus l’objet risque de vous exploser au visage. Bien évidement, vous n’en aurez pas à en avoir peur car les triangles en question ne peuvent pas vous tuer. Au fil de l’histoire, nous découvrirons de plus en plus de choses sur ces objets mécaniques qui nous laisseront croire qu’il s’agit d’une technologie en rapport avec notre personnage.

 

AB-ZÛ

Surface ou profondeurs, les décors restent magnifiques

AB-ZÛ, AB qui signifie « océan » et ZÜ « le savoir ». En d’autres termes, ABZÛ veut dire la « sagesse de l’océan », car comme vous le savez tous, c’est le sage qui détient le savoir. Tout au long de l’aventure nous tentons de sauver un Grand requin blanc, des technologies et des mécanismes dangereux enfouis sous la surface de l’eau, certainement des objets fabriqués par l’Homme. Le jeu nous laisse supposer que le Grand requin blanc serait donc ABZÛ, c’est à dire le sage de l’océan.
Bien entendu chacun est libre d’interpréter comme il le souhaite et il est probable que les développeurs aient fait en sorte que chacun puisse laisser libre court à son imagination.

 

 

 

En bref

Avec des décors magnifiques et une musique signée Austin Wintory, Giant Squid arrive très bien à nous transmettre des émotions à travers cette histoire. Par contre, la durée de vie est très courte, 1h30/2h si vous voulez vraiment prendre votre temps. Quelques temps de chargements un peu brutaux et long qui nous font hélas vite retourner à la réalité. La faune et la flore est vraiment très riche et vivante ; notre nageur est d’une grâce incroyable grâce à ses animations fluides ce qui rend le jeu encore plus agréable.
Une bande son qui accompagne à merveille ces graphismes magnifiques et qui donne du coup du rythme à l’histoire.
Pour les amateurs de plongé surtout n’hésitez pas à y aller faire une petite balade !

À propos de l'auteur

Contributeur

Si vous aussi vous voulez faire partie des contributeurs de InGame.fr envoyez nous un message via la page contact du site.

Laisser un commentaire