Tests

Block’Hood

Mathpach
Écrit par Mathpach

Test PC

Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur le jeu de gestion, stratégie et simulation de construction indépendant, Block’Hood. Il est sorti le 11 Mai 2017 des plumes de Devolver Digital et Plethora-Project LLC uniquement sur PC. Les amateurs de Cities Skylines et autres jeux nous glissant dans la peau d’un urbaniste devrait apprécier celui-ci bien que, comme nous allons le voir, Block’Hood soit quelque peu différent.

 

Au commencement, il n’y avait rien

Pour commencer, Block’Hood propose plusieurs modes de jeu dans son menu principal : L’Histoire, les Défis, le Bac-à-sable et les tutoriels.

24 défis aux niveaux de difficultés variés

24 défis aux niveaux de difficultés variés

Il y a 10 tutoriels en tout. Chacun est accompagné d’une séance de jeu brève et concise, mais complète. On y apprend à gérer les menus de création  et principalement à combiner les blocs entre eux. On apprend également à contrôler les ressources et à gérer le terrain, le niveau de pollution, etc. Par exemple, si on veut peupler un petit appartement il faut commencer par recueillir de l’eau, de l’électricité, produire de l’air frais et un début d’économie. L’univers du jeu se résume en un îlot flottant en 3D.

Les ressources sont importantes pour la suite

Défi n°1 : les ressources sont importantes pour la suite

Le mode Histoire, lui, vous donne un contexte. Au cours de 5 chapitres, on vous réexplique rapidement les mécanismes et on vous aide à construire sur un îlot abritant déjà un écosystème.

Dans le mode Bac-à-sable, on vous donne cette fois une parcelle vide et à vous d’en faire ce que vous voulez. Vous avez la possibilité, bien sûr, de tourner autour du Hood avec la souris pour avoir toute visibilité dessus. Mais vous comprendrez vite qu’un espace de seulement 10 blocs de côté ne permettra pas un développement important de votre ville. Il faudra alors penser à l’étalement vertical, c’est-à-dire à empiler les blocs sur plusieurs étages.

Enfin, passons au mode Défi. Probablement le plus intéréssant, ce mode vous donne un objectif à atteindre. Dans le premier il s’agit de produire un certain nombre d’unité d’eau. Mais ne vous fiez pas trop aux apparences ! Cela peut se révéler plus complexe que de prime abord.

 

L’écologie est la clef

Block’Hood propose un gameplay plutôt simple que l’on connait tous. On doit articuler ensemble différents types de blocs contenants des éléments de ville (appartements, écoles, magasins, arbres, éoliennes, industries…) pour former un ensemble cohérent. Tous les blocs vous fournissent un ou plusieurs types de ressources et en consomment d’autres également. L’idée est de trouver le juste équilibre entre la gestion de l’environnement, la qualité de vie des habitants et l’économie. Et même avec des mécanismes de jeu simple, cela peut parfois s’avérer compliqué. Vous vous retrouverez souvent à réinitialiser votre Hood (votre plateforme) car tout se casse la figure et les blocs ne se soutiennent plus.

 

Ici, les deux blocs rouges ne sont plus assez alimenté en ressources donc ils se dégradent

Ici, les deux blocs rouges ne sont plus assez alimentés en ressources donc ils se dégradent et finissent par se détruire

 

On s'adapte à la topographie de la plateforme

On s’adapte à la topographie de la plateforme

Le point un peu différent de Block’Hood par rapport à un autre jeu de gestion de ville est qu’il s’inscrit dans une démarche de “développement durable”. Je m’explique : vous devrez construire, satisfaire des besoins vitaux et d’autres secondaires tout en faisant en sorte que cela puisse durer le plus longtemps possible sans que le système ne s’écroule. Et le premier obstacle que l’on rencontre est l’environnement. Il faut donc le respecter au maximum et savoir laisser un peu de place à la nature dans le jeu. Elle saura d’ailleurs rapidement se montrer indispensable. Dans ce cadre là, on vous propose des bâtiments comme des usines de recyclage et même de traitement des eaux usées. Cela permet de créer une communauté autonome.

 

Level design et premier ressenti

Dès le lancement, on est tout de suite plongé dans l’ambiance générale du jeu. Elle est calme, posée, presque zen. La musique est très bien dosée et accompagne parfaitement les graphismes. On pourrait vaguement comparer ces derniers à ceux de Minecraft puisque chaque élément est représenté par un bloc. Mais ils sont épurés et modernes.

Les deux seules critiques que l’on peut faire à Block’Hood sont d’abord que la difficulté est tout de suite assez importante. Quand on ne sait pas encore bien naviguer dans le jeu, il peut sembler très compliqué. Mais avec un peu d’huile de coude et dès que le principe est imprimé, l’évolution dans les niveaux est tout à fait normale. Aussi, quand on commence à construire en hauteur, il devient impossible d’accéder aux étages inférieurs à cause des blocs qui les entourent. C’est pas pratique !

 

En bref

En définitif, Block’Hood est très bien réalisé. L’environnement est calme, la musique et les graphismes y contribuent amplement. Ainsi, c’est un jeu qui n’est pas prise de tête. Il faut tout de même s’approprier un minimum le jeu pour le ressentir ainsi. Pour les plus impatients, il prendra la forme d’un grand casse-tête. Le principal point négatif étant les premiers temps de jeu un peu trop compliqués.

À propos de l'auteur

Mathpach

Mathpach

Grande lectrice, cinéphile et amatrice de jeux vidéo, j'affectionne particulièrement les jeux de gestion et de narration mais je reste assez touche-à-tout.
Dessinatrice à mes heures perdues.
Les jeux d'horreur ne me font pas peur... quand la lumière est allumée.

Laisser un commentaire