Tests

Boo! Greedy Kid

Boo! Greedy Kid 6
Seltam
Écrit par Seltam

Disponible sur

"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn 1

Date de sortie : 22 février 2018

Devenez un garnement dans Boo ! Greedy Kid le nouveau jeu du studio messin Flying Oak Games qui vient de sortir en février sur steam pour cinq euro. Aprés NeuroVoider, le studio présente une première version lors  Global Game Jam 2013 sous le titre Heartbreaker

Donne moi ta thune

Vous connaissez tous un gamin mal élevé sans parent derrière pour le réprimander comme il se doit. C’est lui qui hurle dans les transports, vous tire la langue, pique une crise dans la rue pour que vous lui achetiez le dernier jouet à la mode. Dans Boo ! Greddy Kid, ce sale mioche : c’est vous ! Assoiffé de soda, vous terrifiez les pauvres habitants d’un immeuble pour leur piquer leur fric. Sur plus de cent niveaux, vous montez les étage en 2D en vous dissimulant derrière les éléments du décors. Vous hurlez derrière les habitants suffisamment pour leur déclencher une crise cardiaque et profitez de chiper la thune. Vous pouvez également jouer la provocation en remuant joyeusement votre arrière train pour rendre furieux les flics que vous devez éviter. Attention s’il vous attrape ! Vous prenez une rouste bien méritée et vous perdez une vie sur les trois que le jeu vous confère.

Léger et récréatif, vous avez également un éditeur de niveaux où vous pouvez créer vos propres scénarios et les partager. Le jeu vous permet également de crier vous même sans appuyer sur un bouton pour faire peur aux personnes âgées, via un micro.

Boo! Greedy Kid 3
Le message est passé...ou pas

En Bref

Boo! Greedy Kid est titre sans prétention qui vous permettra de crier à plein poumons comme un imbécile devant votre ordi pour chiper l’argent de mamie. Avec une centaine de niveaux vous en aurez pour votre faim, attention à ne pas faire une overdose de soda !

À propos de l'auteur

Seltam

Seltam

Passionnée de manga et de cinéma, j'aime aussi m'amuser sur des jeux d'aventure et de simulation

Laisser un commentaire