Tests

Cossacks 3

Rackham
Écrit par Rackham

Test PC

Pas moins de 11 ans séparent Cossacks 2 du tout dernier opus en date, nommé sobrement Cossacks 3. Celui-ci est sorti en septembre 2016 et nous replongent au centre de combats au mousquet et au sabre, bien alignés face aux fusils ennemis. Développé par GSC Game World, reste à savoir à quoi nous avons le droit, simple remake ou réel nouveau titre ?

 

Une stratégie vieille comme le monde

Cossacks 3

Les bases de Cossacks passent par une bonne industrie

Cossacks 3 reprend le fonctionnement des anciens opus, à savoir commencer la partie avec rien, placer de quoi récolter des ressources et faire des unités en masse. Rien a changé sur le principe. On y trouve plusieurs campagnes et un mode escarmouche / multijoueurs, tout ce qu’il y a de classique pour le genre. Voyons un peu.

Vous commencez bien souvent une partie avec quelques paysans, la première étape sera de poser les fondations de votre peuple et d’établir une récolte de ressources stable. Nourriture, bois, pierre ou encore minerais, il faudra savoir produire de tout si vous souhaitez finir cette guerre debout. Vient ensuite la production d’unité grâce aux casernes. Là encore rien n’a changé, vous produisez des unités en masses, que vous pouvez regrouper en formation pour plus d’efficacité et de simplicité de sélection et d’organisation. Les unités sont pour les basiques communes à toutes les factions, puis certaines sont propres au pays que vous choisissez.

Bref, on va faire simple, rien n’est vraiment différent en termes de gestion et stratégie dans Cossacks 3. Une fois les combats lancés vos troupes s’étripent joyeusement. La loi du plus fort se fait souvent via deux critères : le nombre et l’avancée technologique. Si vous possédez les deux, vous êtes bons !

Là où quelques problèmes surviennent c’est face à l’IA. Dois-je vous résumer une de mes parties ? 4 îles, chaque faction commence sur une, je suis le seul à construire des bateaux. Fin.

Si on doit résumer le gameplay, on peut dire qu’il s’agit d’une bonne vieille recette, on en voit plus vraiment du genre, mais ça fonctionne et c’est marrant de s’y remettre.

 

Cossacks 3

Faire le ménage avec ces bateau avant un débarquement

 

Et techniquement ? c’est une recette vieille comme le monde aussi ?

A peu de choses près oui. Certes il y a eu de la ré-actualisation mais la volonté des développeurs pour la direction artistique est de garder cette aspect jeu de stratégie du début des années 2000, comme on pouvait en trouver sur d’autres jeux du genre. Visuellement on se retrouve donc avec une 2D isométrique. Certains n’aimerons surement pas l’aspect rétro que cela donne mais ça a le mérite de fonctionner. Il est là et on est plongé en mode retour vers le passé.
Notez un élément sympa, la présence d’un Steam Workshop qui propose tout un tas de mods.

En bref

Pas à dire, Cossacks 3 donne l’impression de jouer aux anciens titres que nous proposait GSC Game World. Peut-être même un peu trop. En réalité dire que Cossacks de 2016 mérite son numéro 3 quand il s’agit à peu de chose près du même titre que auparavant mais revu graphiquement c’est un peu trop. Le grand retour aura sûrement un effet sur les nostalgiques mais guère plus, d’autant plus avec son IA loin d’être au top. Il aurait pu piocher dans les titres plus récents pour en tirer des éléments de gameplay mais rien, c’est dommage, il aurait mérité quelques innovations.

À propos de l'auteur

Rackham

Rackham

Game Designer mais joueur avant tout !
Passe pas mal de temps sur les jeux de gestion, stratégie, simulation ou encore FPS.
Fouineur invétéré du web.

Laisser un commentaire