Tests

Dakar 18

Dakar 18
Rackham
Écrit par Rackham

Disponible sur

"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn 1
"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn 2
"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn

Date de sortie : 25 Septembre 2018

Bigmoon Entertainment et Deep Silver se sont lancés dans l’épopée du Dakar. Direction le Pérou, son sable, ses dunes, sa nature morte. Le titre nous embarque donc dans la célèbre course au travers du désert pour s’affronter dans une course d’orientation en contre la montre où se mêlent camions, voiture, buggy, moto et quad.

Carrière et multijoueur au menu

Dakar 18 9
Une petite virée en Kammthaar ?

Pas de chichi, pas de surplus, Dakar 18 ne propose que deux modes de jeu. Une carrière solo et du multijoueur. Sans compter quelques entrainements qui sont proposés. Le mode carrière vous permet de participer à la saison complète. Vous choisissez votre discipline (4×4, camion, quad, buggy ou moto), votre constructeur parmi ceux disponibles puis votre équipage qui sont les vrais équipages du Dakar.

La suite, c’est un enchaînement de courses au milieu du désert et si vous ne connaissez pas le principe, il est on ne peut plus simple. Des points de passage à traverser et un carnet de route à suivre. Pour ce faire toutes les indications sont données, le cap à respecter, le nombre de kilomètres, les zones à risques ou encore les éléments de repérage comme une barrière, une antenne, etc. Comme en réalité, Dakar 18 est un immense jeu de piste où se perdre nous fait descendre dans le chrono. Selon votre discipline, un copilote sera à vos côtés vous donnant un peu plus d’indications, mais en moto où en quad, vous serez totalement seul à vos risques et périls.

Les défauts viennent gâcher l’expérience

Embêtant pour un jeu de conduite n’est-ce pas ? Et pourtant la conduite est loin d’être exemplaire sans être catastrophique non plus. En réalité, elle est très rigide et peu agréable. On passe son temps à corriger non pas l’impact du terrain mais les coups de volant précédents. Il est difficile d’avoir une conduite fluide et encore moins d’avoir ce qui semble être une conduite réaliste. Aucune discipline ne rattrape le coup, que ce soit à 4 roues ou à 2, le résultat n’est guère plus intéressant.

Autre problème, il est impossible de s’essayer facilement à différentes disciplines. Vous avez commencé une carrière à bord d’un camion ? Et bien il faut recommencer à zéro pour vous essayer à autre chose. Un peu dommage et du coup assez répétitif.

Enfin, techniquement le jeu est loin d’être une lumière. Certes, il n’y a que du désert à afficher mais quand même. Loin de se décrocher la mâchoire ou de nous tenir en haleine.

Dakar 18 5
La conduite...le point noir du jeu

En Bref

En bref, avec Dakar, 18 Bigmoon Entertainment nous donne un aspect de pas totalement terminé. Certes les épreuves y sont, les disciplines y sont. Mais le titre propose le strict minimum sans chercher à avoir plus de profondeur. Un jeu qui s’adresse d’abord aux fans du Dakar qui aimeront batailler avant tout avec le désert. Pour le reste, le titre a de bonnes idées mais ne les exploite pas assez et ne propose pas une conduite convaincante.

À propos de l'auteur

Rackham

Rackham

Game Designer mais joueur avant tout !
Passe pas mal de temps sur les jeux de gestion, stratégie, simulation ou encore FPS.
Fouineur invétéré du web.

Laisser un commentaire