Tests

Dead in Bermuda

Seltam
Écrit par Seltam

Test PC

Sorti en mai 2014,  Dead In Bermuda est un jeu de gestion développé par CCCP en coproduction avec Pictanovo et distribué par Plug In Digital. Il est disponible sur PC.
Vous avez toujours voulu essayer Koh Lanta ou devenir un personnage de Lost ? De un, vous n’êtes pas bien dans votre tête et de deux, Dead in Bermuda vous propose de l’accompagner sous le soleil chaud des tropiques avec 8 aventuriers dont vous devrez vous occuper afin qu’ils survivent sur une île hostile.

 

Il y a du soleil et des cadavres darladirladada

Tu aurais mieux fais de rester travailler

Tu aurais mieux fait de rester travailler

Après le crash de leur avion, Alejandro, Illyana, Jacob, Winters, Juri, Julia, Bob et Alice, des voyageurs aux milieux sociaux et aux personnalités très différentes, se retrouvent bloqués sur une île en toute apparence déserte, sans eau ni nourriture et avec juste une carcasse d’avion, une bibliothèque et un plan de travail. Votre but sera alors de les suivre durant leurs journées : ils devront trouver des plans pour améliorer le campement et le construire, et grâce à ceci, vous pourrez vous emménager un endroit pour dormir, pécher, cueillir, ect.. Trouver des provisions et de l’eau seront une de vos tâches principales ainsi que de veiller à leur santé, dépression, satiété, fatigue, et blessure  (qui se comptent en pourcentage).
En effet, conserver leur moral est primordial si vous voulez avancer rapidement dans vos tâches. Une personne déprimée fournira moins d’effort et pourrait finir par en mourir !

Veillez à ce qu’ils parlent avec d’autres personnes, mangent suffisamment, se reposent et gardent une bonne santé. On met quelques temps à comprendre le mécanisme pour gérer de façon optimal  le groupe car rien de tout cela n’est très clair. Il faut aussi entretenir de bonnes relations entre eux car les survivants travaillent mieux dans les tâches qu’ils affectionnent et avec les personnes qu’ils apprécient.
Lors de l’exploration de l’île, le joueur devra envoyer un personnage par case où de multiples événements peuvent avoir lieu. Il pourra alors explorer, cueillir des matériaux ou bien rencontrer des êtres étranges qui leur donneront des quètes. Choisissez bien l’explorateur ayant les meilleures aptitudes, garantissant un bon pourcentage de réussite car en cas d’échec, des créatures l’attaqueront et le blesseront.

 

Métro, Boulot, Dodo

pfioou il y en a beaucoup

Beaucoup de personnages sont présents avec leurs caractéristiques

Il vous suffit juste de cliquer sur le personnage et de le glisser à l’endroit (drag’n drop) où il devra faire la tâche que vous lui assignerez. Chacun des personnages a des compétences particulières et il s’agit de faire attention à ce que vous leur ferez faire. En effet, une personne avec 86 de “pèche” aura plus de facilités attraper un poisson qu’une personne avec 34.

Dans cet environnement hostile et luxuriant, votre équipe, aux caractères et aspirations très différents, évoluera en gagnant des niveaux qui permettront d’obtenir des points de compétences à distribuer dans 16 statistiques différentes.
Afin de pouvoir vous y retrouver, une icône en forme de corps vous permet de regarder leur progression dans leur savoir faire, scindé en quatre catégories :
– Physique avec : la force, l’agilité, la constitution et le combat qui seront très utiles en cas d’attaques d’animaux.
– Le mental avec : l’intelligence, la discussion, la médecine et la connaissance.
– L’utilitaire avec : la furtivité (pour échapper aux ennemis), l’artisanat (fabriquer des objets), l’exploration (rendre accessibles de nouvelles zones) et la fouille (trouver plus d’objets).
La nourriture avec : la chasse, la pèche, la récolte et la cuisine
Ces compétences varient énormément d’une personne à l’autre. Le joueur doit donc réfléchir à la façon de les utiliser le plus efficacement possible.

La journée type est coupée en deux parties : le matin (AM) et l’après midi (PM) où vous choisirez si vos personnes se reposent ou s’adonnent à leurs tâches respectives. Lorsque sonne le soir, ils se retrouveront autour du feu pour discuter ( la façon dont ils s’apprécient ou se détestent peut énormément varier au cours de ces discussions) et pour manger. Le fait d’être réduit à ne faire que deux tâches par journée oblige le joueur à bien répartir ses tâches tout en veillant à la santé des survivants. Puisque chacun a ses propres compétences particulières, il faudra donc jongler avec les personnages et savoir en remplacer un lorsque l’autre est en repos.
Cette mécanique d’optimisation et de choix se retrouve aussi quand il s’agit de cueillir ou attraper votre nourriture. En effet chaque aliment a une valeur nutritionnelle ( de 1-5, 10-20 ou 20-30%) qui baisse de jour en jour et peut rendre malade. Il faut donc apprendre à économiser cette denrée et la répartir au mieux entre vos personnages en fonction de leur utilité le lendemain.

 

La Vénus de Milo a bien changé hum hum...

La Vénus de Milo a bien changé…

 

 

Un bon jeu mais de légères pertubations

Bien qu’on entre rapidement dans le jeu, le schéma des journées est souvent trop répétitif et peut ennuyer certains joueurs qui cherchent le challenge. Après avoir construit tous vos outils et améliorations, ils vous restera alors à terminer d’explorer beaucoup (trop?) de cases d’exploration, ce qui peut vite s’avérer fatiguant.  L’histoire principale ne brille pas par son originalité et reste finalement en second plan. La musique de fond est assez répétitive mais reste, fort heureusement, assez discrète pour ne pas déranger le joueur. En revanche on sera face à une direction artistique intéressante qui sait palier quelque peu cette lacune sonore.

En bref'

Dead in Bermuda est un jeu de survie où bien réfléchir et optimiser au mieux les différentes capacités de ses personnages est primordial pour pouvoir rapidement trouver de quoi survivre et en même temps explorer l’île et découvrir ses dangers afin de résoudre les mystères qui s’y cachent. Il vous faudra jongler entre les besoins vitaux de vos survivants et progression rapide pour pouvoir partir au plus vite de cette île où des éléments aléatoires peuvent influer sur votre partie. Le jeu peut sembler un peu répétitif une fois que vous avez trouvé la cadence mais on ne se lasse pas de réfléchir à la meilleure stratégie pour optimiser le campement. La difficulté est réelle  et on se laisse vite attraper par les décors 2D plutôt sympathiques.

À propos de l'auteur

Seltam

Seltam

Passionnée de manga et de cinéma, j'aime aussi m'amuser sur des jeux d'aventure et de simulation

Laisser un commentaire