Tests

Farming Simulator 19

Farming Simulator 19
Rackham
Écrit par Rackham

Disponible sur

"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn 1
"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn 2
"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn

Date de sortie : 20 Novembre 2018

Licence datant de 2008, Farming Simulator est devenu petit à petit une série immanquable pour tout joueur de simulation qui se respecte. Au bout de 10ans c’est le 12ème épisode qui sort et le 7ème sur PC et consoles de salon. Mais alors au bout de tant de temps, que pouvons-nous encore attendre de la simulation agricole développé par Giants Software et édité par Focus Home ?

Le contexte

A moins d’être totalement anglophobe vous avez forcement compris que Farming Simulator vous donne l’opportunité de diriger une ferme et d’y mener toutes las activités qui y sont liées. Ce FS19 ne change pas le principe, en solo ou avec des amis le jeu s’articule entre de la gestion et de la conduite de véhicules agricoles. D’ailleurs cette année ce n’est pas moins de 300 véhicules et équipements qui sont présents au travers de 100 marques dont John Deere, bien connue des amateurs.

Le Gameplay

Si les bases ne changent pas et qu’on retrouve l’essence même de la série, ce nouvel opus nous offre tout de même des nouveautés intéressantes. Au travers de deux cartes (USA et Europe), il est possible de choisir votre point de départ, à savoir commencer totalement dépouillé de tout bien, de commencer avec quelques éléments ou à contrario d’avoir une ferme déjà bien établie.

Farming Simulator 19 20
Il est maintenant possible de modifier le terrain

 Si en apparence il ne s’agit pas d’une révolution, cela est, en réalité, un ajout très attendu par la communauté car il induit un second élément : créer sa propre ferme de A à Z en achetant des champs et parcelles. Une fois votre propriété acquise, vous aurez le libre arbitre de modifier le terrain et d’en faire la ferme de vos rêves moyennant finance.

Côté simulation, le titre s’améliore encore avec l’arrivée de nouvelles cultures mais aussi nouveaux engins agricoles permettant par exemple l’épandage de chaux, l’achat de poules ou encore de chevaux d’ailleurs montables.

Enfin, le multijoueur lui aussi s’est vu retravaillé avec la possibilité d’avoir plusieurs fermes dans une même partie. Ainsi, l’argent des fermes est séparé, permettant aux joueurs de travailler pour différentes exploitations agricoles. On notera également la possibilité de réaliser des missions à plusieurs, une nouveauté plus qu’appréciable.

La technique

Farming Simulator 19 21
Créez votre ferme de A à Z

C’est presque côté technique que le jeu a le plus évolué depuis FS17. Si la physique des véhicules n’est toujours pas parfaite, la partie visuelle est ,quant à elle, montée d’un cran. Animation des cultures, oiseaux qui s’envolent, lumières et reflets améliorés. L’ensemble est globalement plus joli, plus réaliste et le tout parfaitement optimisé.

La réalisation des véhicules est elle aussi plus détaillées, on y trouve plus d’éléments qui bougent et mieux modélisés, surtout en ce qui concerne les intérieurs. Coté son, le jeu est toujours très propre allant là aussi plus dans le détail pour un rendu plus réaliste.

4/5

Farming Simulator 19 se présente comme un titre plus abouti que son ainé. Plus poussé en terme de gestion avec la création de ferme et de nouvelles possibilités, mais aussi au travers d’un multijoueur retravaillé et une technique qui a fait un bon en avant. Le titre n’est pas pour autant parfait mais est sur la bonne voie.

Le bien

  • La construction de ferme
  • De nouvelles marques
  • Plusieurs fermes en multijoueur
  • Visuellement plus abouti
  • Se repose beaucoup sur la communauté de modding...

Le pas bien

  • Des maps pas ouf
  • Un peu léger en batiments
  • Une physique pas top
  • ...Se repose peut être trop sur la communauté de modding

À propos de l'auteur

Rackham

Rackham

Game Designer mais joueur avant tout !
Passe pas mal de temps sur les jeux de gestion, stratégie, simulation ou encore FPS.
Fouineur invétéré du web.

Laisser un commentaire