Tests

Fernbus Simulator

Rackham
Écrit par Rackham

Test PC

A moins que vous soyez fan de conduite de bus ou de métro, TML Studios ne vous dit peut-être rien. Plutôt logique quand on sait que l’essentiel de l’activité du studio est de développer des jeux de simulation de transport en commun. Le dernier né, c’est Fernbus Simulator, un jeu dans lequel vous conduisez des autocars de la compagnie. Accompagné de notre Volant G29 nous nous sommes lancés sur la route.

 

De la simulation, de la vraie

Fernbus Simulator

L’enregistrement des passagers est l’étape avant tout départ

Fernbus s’adresse plus que jamais aux amateurs de simulation en vous proposant de mettre les mains sur le volant d’un autocar à travers l’Allemagne. Vous avez le choix entre deux modes : course libre ou carrière. La différence est qu’en carrière vous gagnez de l’expérience qui débloque des possibilités telles que la conduite de nuit ou l’enregistrement express des passagers.

Car oui, simulation oblige il faudra répondre aux doléances des passagers. Après avoir défini votre parcours, vous devez vous rendre à votre premier arrêt, là où vos passagers vous attendent.
Une fois fait, vous devez un par un enregistrer leur billet et faire attention qu’ils ne se trompent pas de bus. Quand l’enregistrement express est déverrouillé, il s’agit simplement de scanner un QR code.

Une fois les bagages chargés, retour à bord du bus, il faut via le tableau de bord activer les lumières, fermer les portes ou encore régler le chauffage. Assez simple en soit mais cela nous ancre d’autant plus dans la simulation. Il faudra aussi savoir gérer son essence et les pauses pour les passagers, afin qu’ils puissent se détendre sur de longs trajets.

 

Fernbus Simulator

La neige sur les voies oblige à lever le pied

 

L’heure du départ

Fernbus Simulator

La conduite se fait en ville aussi

Fernbus Simulator c’est avant tout de la conduite. Celle-ci n’est plutôt pas mal bien que pas irréprochable. La physique du bus manque de quelque chose, peut-être trop léger. Dans tous les cas même si le ressentit n’est pas mauvais il manque un petit quelque chose pour que ce soit vraiment mieux. Au volant, la conduite n’est pas mal non plus, bien que quelque peu imparfaite elle aussi. Dommage.

Les routes grouillent de véhicules, ça c’est plutôt plaisant mais cela le serait d’autant plus si ceux-ci avaient un comportement plus adapté. Les voitures mettent énormément de temps à repartir après un arrêt à un feu rouge, parfois elles déboîtent ou ne respectent pas un arrêt ce qui mène à l’accident. Dommage, cela a tendance à nous sortir de l’expérience.

Point plutôt sympa en revanche, l’existence de travaux sur les voies nous obligeant à ralentir et à nous serrer sur une distance donnée. D’autant plus réussi avec sa signalisation lumineuse plutôt réaliste. On trouve aussi des embouteillages et des accidents nous obligeant là aussi à lever le pied. Ceci ajoute un point à la simulation.

La météo est quant à elle dynamique. L’environnement général dépend de la date que vous avez choisi (décembre = neige), mais le fait qu’il pleuve, neige ou autre est aléatoire. En revanche, on ne ressent aucun impact sur la conduite mise à part de devoir activer les essuies-glace.

Enfin, votre trajet terminé, vous aurez le droit à un récapitulatif complet de votre performance : code de la route, gestion des passagers, des horaires, etc. Tout y passe. Vous donnant alors des points d’expérience.

 

Fernbus Simulator

Les intérieurs sont très réalistes

 

L’est ti pas beau mon bus ?

Unreal Engine, le moteur du jeu, s’en sort très bien surtout pour les effets de lumières ou le sentiment de vitesse. Le titre n’est pas le plus beau qui soit mais il s’en sort haut la main dans son domaine. Les cockpits, quant à eux, sont très bien détaillés et font très vrais. En revanche, niveau son, c’est un peu le vide, trop calme, trop peu d’ambiance. Bien que certains passages dans la campagne nous permettent d’entendre toutes sortes d’animaux. Le jeu manque quelque peu de vie, ne serait-ce qu’auditive.

 

En bref

Fernbus n’est pas mauvais, il n’est pas vraiment bon non plus, en réalité, il n’est pas vraiment terminé. Le jeu a tous les ingrédients pour devenir un excellent titre de simulation et les développeurs en ont conscience, ils n’arrêtent pas de sortir des mises à jour. Preuve que pour eux aussi le jeu à un parfum de non achevé. En tout cas à l’heure où ces lignes sont écrites, Fernbus Simulator donne un résultat assez mitigé qui risque d’en refroidir plus d’un.

À propos de l'auteur

Rackham

Rackham

Game Designer mais joueur avant tout !
Passe pas mal de temps sur les jeux de gestion, stratégie, simulation ou encore FPS.
Fouineur invétéré du web.

Laisser un commentaire