Tests

Moonlighter

Moonlighter 17
Airwen
Écrit par Airwen

Disponible sur

"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn 1
"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn 2
"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn

Date de sortie : 29 mai 2018

Vous rêviez sûrement d’ouvrir votre propre boutique où vous vendez tout et n’importe quoi, essayer de faire votre propre gagne pain…Et être un héros la nuit ! Digital Sun s’est lancé le défi de justement combiner tout cela dans un seul jeu. Moonlighter est un RPG action aventure, sorti le 29 mai dernier, et votre chère rédactrice préférée (pas vrai hein ?) est partie s’aventurer dans d’innombrables donjons à la quête d’objets de valeurs, à vendre dans sa petite boutique.

Une nouvelle aventure commence

Moonlighter
Une nouvelle aventure commence !

Notre nouvelle vie commence dans Moonlighter. Le principe du jeu est très simple, on se retrouve dans un village tout en pixel art, dans lequel nous avons notre propre petit commerce. Nous sommes un jeune marchand qui veut à tout prix reprendre le magasin de notre grand-père et bien évidemment ça ne sera pas chose aisée.

Oui, nous ne sommes pas qu’un simple marchand, et nous ne vendons pas de la camelote. En plus d’être commerçant, nous sommes un aventurier la nuit...Nous devons partir à l’aventure dans d’innombrables donjons. Chaque donjon à son niveau de difficulté, et plus nous avançons dans un donjon, plus la difficulté augmente.

Attention, la mort dans ce jeu est extrêmement punitive. Si nous mourrons dans un donjon, non seulement nous perdons notre avancée effectué dans le donjon, mais nous perdons aussi tous les objets de notre aventure que nous n’avons pas mis dans notre barre de favoris. Une fois mort, notre personnage va s’éveiller dans le village au petit matin. Il n’est donc pas possible de repartir à l’aventure en journée, il nous reste plus qu’à ouvrir notre magasin.

Moonlighter 1
Un donjon peuplé d'ennemi dangereux

Un héros certes, mais aussi marchand !

Moonlighter 3
On ouvre la boutique !

Comme dit précédemment, nous sommes un héros la nuit mais surtout un marchand le jour. Durant nos balades nocturnes dans les donjons, nous devons non seulement tuer des monstres et tenter d’arriver au boss, mais aussi de trouver des objets précieux.

Ces objets de valeurs nous seront utiles, puisque nous pourront les vendre dans notre boutique. Tout à l’heure, je vous disais que la mort est extrêmement punitive dans le jeu. Heureusement, les développeurs ont été gentils et nous laisse la possibilité de nous téléporter hors du donjon grâce à une petite amulette. Cette amulette on peut l’utiliser qu’une seule fois dans un donjon. 

Une fois l’amulette utilisée, on se retrouve dehors avec tout nos objets sauvés dans notre besace. 

Ces objets, c’est bien beau de les avoir récupérés, mais faut bien les vendre maintenant. On va avoir un système d’argent. Nous allons déterminé un prix de base pour nos objets. Une fois ceci fait, c’est au client de nous dire si c’est trop cher, pas cher ou le juste prix (et je parle pas de l’émission télé).

Moonlighter 4
Récapitulatif des objets récupérés

On peut le comprendre très facilement grâce à la tête que va faire le client. Une fois tout nos objets vendus on peut fermer notre boutique et on aura en fin de journée le récapitulatif des ventes obtenues.

On aime le pixel art

Parlons des graphismes. Moonlighter est un petit jeu indépendant aux graphismes assez simplistes, le pixel art. Simples, mais efficace quand les graphismes collent vraiment bien à l’histoire et à l’univers proposé.

On est sur des tons assez doux, ce qui rend le jeu plus « kawaii » malgré l’univers. Bon les graphismes, c’est bien mais la bande son aussi ! Là aussi on est sur une bande son toute mignonne qui colle parfaitement à l’univers. 

Moonlighter 2
Des couleurs douces dans un monde de brute !

En Bref

Malgré sa difficulté, Moonligher est un petit jeu agréable à jouer. Si vous êtes comme moi, ça ne sera pas de tout repos, mais vous y passerez de longues heures à vendre toutes vos babioles. Les graphismes simplistes mais kawaii, collent bien à l’univers que l’on nous propose et est bien accompagnés par la bande son. 

À propos de l'auteur

Airwen

Airwen

Cuisinière avertie et passionnée de jeux vidéo (et de sushis). J'affectionne particulièrement les FPS, RPG, jeu de réflexion, horreur et simulation. Skyrim, The Witcher, Professeur Layton, Animal Crossing et Outlast, n'ont plus de secret pour moi...ou presque. Et accessoirement, petite Youtubeuse gaming.

Laisser un commentaire