Tests

Opus

Écrit par Contributeur

Airwen - Cuisinière avertie et passionnée de jeux vidéo
Cuisinière avertie et passionnée de jeux vidéo. Aime les FPS, les Beat’Em All, les jeux de simulation, les RPG et les jeux de gestion. Ceux auxquels j’ai le plus joué ? Les sims 3 et 4, Skyrim, Animal Crossing, Professeur Layton et Castle Crashers.

 

Test PC, existe aussi sur Android

Team Signal. Ce nom ne vous dit rien ? C’est normal. Peu connu, Team Signal est un petit studio chinois indépendant qui a sorti un petit bébé du nom de OPUS : The Day We Found Earth (Le jour où nous avons trouvé la Terre). Sorti en Avril 2016, OPUS a fait une arrivée plutôt discrète. Nous partons donc faire un tour dans l’espace aux côtés du personnage principal (ou plutôt du robot) avec qui nous allons rechercher la Terre !

 

Docteur, Docteur ! J’ai trouvé une planète !

IGFR-Test-OPUS 1

Descriptif d’une planète

Nous commençons la partie dans un vaisseau en plein milieu de l’espace avec comme personnage principal, Emeth : un petit robot tout mignon qu’on aidera tout au long de l’histoire. Bien évidemment, ce robot ne s’est pas construit tout seul et est accompagné de sa créatrice, le Docteur Lisa Adam et de Makoto Takeuchi, deux scientifiques partis eux aussi en quête de la Terre. Le Docteur Lisa est donc la créatrice de Emeth, elle va alors nous « suivre » tout au long de notre aventure dans l’espace. Elle va également nous aider à faire nos premiers pas en tant que chercheurs de planètes. Pour cela, nous avons besoin que d’une chose, un télescope ! Au début, le Docteur nous explique comment s’en servir. Vous n’avez besoin que de ZQSD et de votre souris. Vous devez d’abord sélectionner une cible dans les données des planètes. Ces planètes-là, pour pouvoir les trouver, vous devez les localiser. Vous avez pour cela des petits indices sur leurs localisation. Exemple : « Ce situe à 90° de [O]Lisa ». Votre point de départ est donc ce petit soleil du nom de [O]Lisa, qui vous servira, vous l’aurez compris, de point de repère. Une fois que vous avez trouvé la planète ciblée, vous devez la scanner. Un pourcentage va s’afficher, indiquant la similarité entre cette planète et la Terre. Si la similarité est forte, vous avez droit à une description de la planète et de lui donner un nom ! Au début, la recherche de planète est très facile, mais au fil de l’histoire… cela devient plus ardu.

 

IGFR-Test-OPUS 3

Analyse d’une planète

 

Pas de panique à bord !

Hélas, notre petit robot ne va pas rester longtemps accompagné. Une violente tempête solaire s’abat sur le vaisseau spatial, ce qui va conduire à une panne très violente et à la désactivation de Emeth. A son « réveil », il découvre qu’il est seul sur le vaisseau. Ayant comme objectif de trouver la Terre, nous nous mettons au travail dès que possible. Entre chaque planète trouvée, nous partons visiter le reste du vaisseau à la recherche d’indice concernant la Terre et la disparition des deux scientifiques. Certaines des petites notes que vous trouverez vont se mettre dans la base de données du télescope, ce qui vous permet par la suite d’aller découvrir de nouvelles planètes, galaxies, supernovas, etc. D’autres notes vous en apprendront un peu plus sur l’histoire et sur la disparition de Lisa et Makoto.

 

Algorithme Lisa

IGFR-Test-OPUS 2

Sortez les mouchoirs

Un nouveau personnage fait son apparition : un hologramme du nom de Algorithme Lisa. Ce personnage ressemble en tout point à notre chère scientifique disparue. On apprend que son objectif et d’aider Emeth à trouver la Terre. Ce qui en soit n’est pas déplaisant puisque dorénavant, quand vous êtes à la recherche d’une planète, une fois arrivé dans la bonne zone, Algorithme Lisa commence une analyse de planète qui pourraient potentiellement être celle recherchée. Elle vous trouvera en tout cinq ou six planètes, à vous de trouver la bonne. Au fil du temps, ce personnage va vous débloquer un nouvel accessoire fort utile, le filtre !

Cet objet vous sera d’une aide précieuse car il peut vous montrer toutes les planètes, galaxies et autres qui ne sont pas visibles avec le télescope. Certaines de ces planètes d’ailleurs, ont un léger souci, leurs descriptions sont en anglais.

 

En bref

Un scénario touchant, malgré la mauvaise traduction ou non traduction. On note malgré tout que ce petit jeu est une magnifique découverte, des graphismes plutôt beaux, une musique excellente qui colle bien au thème rendent l’expérience très bonne. La recherche fluide et ergonomique des planètes rend d’autant plus agréable le jeu. Pour ceux qui n’aurait pas de PC, le titre est également disponible sur Android, vous aurez enfin une excuse pour être dans les étoiles !

À propos de l'auteur

Contributeur

Si vous aussi vous voulez faire partie des contributeurs de InGame.fr envoyez nous un message via la page contact du site.

Laisser un commentaire