Featured Video Play Icon

Planet Coaster

Test PC

Frontier Developments est à l’origine de nombreux titres, on peut notamment recenser Roller Coaster Tycoon 3 en 2004 qui a été un succès à l’époque en terme de jeu de gestion. Bien plus récemment, il est à l’origine de Zoo Tycoon et Scream Ride sur Xbox One. Puis le studio anglais a pris son envol avec Elite Dangerous, la simulation spatiale à grande échelle. Depuis lors, il est indépendant et édite lui-même ses titres. C’est d’ailleurs le cas aussi pour le dernier en date, Planet Coaster. Si Elite Dangerous devient alors une référence, Planet Coaster devient elle aussi LE jeu de gestion de parc moderne selon les joueurs. Mais alors qu’en est-il ? Qu’a-t-il de plus ?

 

Bienvenue dans votre parc

Planet Coaster
Il est vraiment possible de décorer comme on le souhaite

Planet Coaster vous propose de prendre les rênes de votre propre parc d’attraction. A ce titre vous devez en gérer tous les aspects, allant de la construction et l’entretien des attractions en passant par le placement des boutiques, la formation des vendeurs et j’en passe.

Pour ce faire, vous avez accès à trois modes de jeu : Campagne, Challenge et Bac à Sable. Le premier consiste en plusieurs scénarios vous demandant de reprendre un parc déjà existant ou non, le tout soumis à des objectifs. Ces derniers peuvent être de simples objectifs de gain, comme atteindre un profit mensuel pour une attraction, un magasin ou le parc dans sa globalité. Les missions peuvent également vous demander d’atteindre un nombre de visiteurs ou encore d’avoir une satisfaction générale donnée, etc.
A chaque fois les objectifs se découpent en 3, la médaille de bronze, argent ou or, l’objectif de cette dernière étant le plus dur à compléter.

Le mode challenge quant à lui ne propose pas d’objectif mais vous demande simplement de commencer un parc de zéro et de le gérer de A à Z. Que ce soit l’aspect financier, construction, management des équipes ou la recherche de nouvelles technologies.

Enfin, le mode Bac à sable vous donne aussi les pleins pouvoirs, la différence est que l’argent y est illimité et les technologies sont débloquées. Il est idéal pour les joueurs voulant se concentrer uniquement sur l’aspect construction et décoration. On voit d’ailleurs de nombreux Youtubeurs l’utiliser.

 

J’ai dépensé sans compter

Planet Coaster
La personnalisation est quasi infinie

Planet Coaster a vraiment deux aspects : la construction et le management et nous commencerons par le premier. Les développeurs de Frontier Developments ont souhaité créer un outil offrant une grande permissivité en terme de construction et décoration de vos parcs. Ainsi, vous pouvez construire des bâtiments pièce par pièce, mur par mur, pot de fleur par pot de fleur. Le tout avec un outil de placement et rotation très puissant. L’intelligence des développeurs a été de faire que ce système peut être utiliser pour faire de la simple décoration du parc mais aussi pour abriter vos magasins ou autres attractions. De plus, point qui parait anecdotique, mais qui change tout, les objets n’ont pas de collision lors de leur placement, ainsi ils peuvent être emboîtés dans le sol ou les uns dans les autres et être détournés de leur « fonction » initiale. Par exemple, le haut d’un tonneau au ¾ dans le sol, peut faire un parfait contour pour le pied d’un arbre. Ces objets n’ont pas de physique non plus, il est donc possible avec beaucoup d’imagination de créer des scènes complètes. Pour l’anecdote j’ai récemment vu une scène sur le net où un accident de train a été créé et figé dans le temps, ainsi les objets volent comme éjectés.

Planet Coaster propose des thèmes : pirate, western, féerique, futuriste ou encore festif. Chacun avec leurs types d’objets, leur animatroniques (sortes de robots), etc. Bien entendu il est possible de les mélanger pour créer d’autant plus de possibilités. On peut donc organiser des batailles de cowboys versus des extra-terrestres et une simple coque de vieux bateau peut devenir l’étale d’une de vos boutiques. Bref, les possibilités sont quasiment illimitées à condition d’y passer du temps, la construction de simples boutiques ou de la station d’une montagne russe peut prendre énormément de temps.

Le titre propose un système de blueprints. Il y en a des déjà existant mais vous avez tout à fait la possibilité de sauvegarder vos créations pour les réutiliser plus tard. Vous pouvez même les uploader aux autres utilisateurs via le workshop du jeu.

En plus de cela, on trouve un système de terraforming, simple mais bien fichu qui vous permet de modeler le terrain comme bon vous semble, d’ajouter de l’eau ou des textures de terrain. On se retrouve donc très facilement à créer des grottes, des tunnels ou des espaces plus ou moins sauvage pour agrémenter les décors de nos attractions.

 

Planet Coaster
L’outil de création d’attraction fonctionne à merveille

Planet Coaster, j’ai dit COASTER

Planet Coaster
En mode challenge les parcs grandiront au fur et à mesure

Bon, qui dit parc d’attraction dit attraction. Là aussi rudement bien fichu, que ce soit pour les petites attractions comme les manèges ou les plus grosses à l’instar de montagnes russes ou d’un monorail par exemple. Pour ces deux derniers, encore une fois, l’accent a été mis sur la permissivité. L’éditeur est très efficace. Prenons par exemple la construction d’un grand huit. A chaque fois vous déplacer le morceau de rail comme bon vous semble sur les axes, vous pouvez le faire pivoter, tourner, monter ou descendre de manière totalement libre. Vous pouvez bien entendu ajouter des chaines, des freins, ou des éléments propres à certaines attraction. Certains de ces éléments seront pré-réaliser, comme les boucles, les vrilles ou encore les « splash » pour les bûches dans l’eau par exemple. Mais là aussi vous pouvez les modifier. De ce fait, aucune de vos attractions ne se ressemble. Encore plus quand vous mêlés ceci à la construction d’un décor pour l’attraction. A vous de créer le Space Mountain de vos rêves.

Pour chaque attraction il vous faut une entrée avec une file d’attente et une sortie. Là aussi rien ne vous empêche de les décorer à foison.

L’ensemble forme votre attraction et après vos tests tout un tas de statistiques vont en ressortir, comme l’enthousiasme, la peur, etc. que procure l’attraction. Celles-ci créerons l’envie pour les différentes catégories de visiteurs du parc. De plus, vos attractions ont toutes un système de « Hype » en fonction de leur décoration et des paramètres cités précédemment qui est plus ou moins élevée. Cet engouement pour l’attraction est très important et peut rapporter gros, mais il faut bien garder à l’esprit qu’il descend au fur et à mesure du temps qui passe.

 

Millionnaire !

Planet Coaster
Un cycle jour/nuit vient embellir le tout

Passons maintenant à l’aspect gestion de Planet Coaster. Comme Frontier Developments n’en est pas à son coup d’essai dans les titres de gestion de parcs, les développeurs ont tout une panoplie d’idées déjà bien établies. Que ce soit pour le parc dans son ensemble ou pour chaque attraction ou boutique il y a plein de paramètres à prendre en compte. Ainsi, outre de gérer vos finances vous pouvez contracter des emprunts qu’il faudra rembourser, vous devez aussi développer de nouvelles technologies donnant accès à de nouvelles attractions et boutiques pour agrandir votre parc. Bien entendu cela a un coût. En tant que magnat il faudra aussi réfléchir à votre stratégie marketing s’adressant aux différentes catégories de visiteurs : familles, adolescents et adultes. Chacune des trois a ses envies, ses préférences ou encore son budget. Il faut alors savoir jongler pour en contenter au maximum. Vous pouvez aussi bien entendu définir tous les prix, que ce soit les attractions, les produits dans les boutiques ou encore les billets coupe-file ou les entrées du parc. Il faut donc surveiller régulièrement que l’engouement pour une attraction est toujours assez présent pour justifier un prix élevé. Vous pouvez même aller jusqu’à choisir s’il y aura des rondelles d’oignons dans le « Chief Burger ».

Enfin, il y a toute la gestion des employés, que ce soit ceux que vous embauchez manuellement ou dans les boutiques. Vous aurez besoin d’agents d’entretien, de mécaniciens ou encore d’animateurs. Vous pouvez leur définir des zones de travail pour qu’ils ne parcourent pas tout votre parc et se concentrent sur des zones précises. Chacun a son salaire qu’il vous est possible de régler et bien entendu chacun a son contentement à gérer. Un employé qui est mécontent est un employé qui peut démissionner entraînant par exemple la fermeture d’une boutique. Pour remédier à ceci vous pouvez leur payer une formation ou augmenter leur salaire. Ils seront alors plus heureux et en plus travaillerons mieux.

 

Lumières de la nuit

On peut dire que Frontier Developments n’a laissé aucun aspect de côté. Que ce soit graphiquement ou en termes de son, là encore le titre se distingue. Un gros travail a été fourni sur le visuel pour aller en accord avec l’outil de création. Que ce soit de jour ou de nuit les parcs paraissent vivants, grouillants de visiteurs et colorés. Les personnages ont un aspect un peu caricatural parfaitement assumé qui colle bien avec l’esprit du titre. Niveau son que ce soit en musique ou ambiance, un gros travail a été là aussi fourni. On entend les visiteurs parler, rire, crier, les attractions ont des musiques, il est même possible de placer des ambiances sonores. L’équipe son du jeu est même aller jusqu’à créer des parodies de musiques bien connues de Stars Wars.

 

En bref

Wow. Sacré boulot derrière ce Planet Coaster. Les outils de construction ou de gestion sont très complets et nous offrent une permissivité plus que conséquente. Pour peu que l’on soit imaginatif il est possible de faire un nombre infini de choses en terme de design de parc. Bien entendu cela prend beaucoup de temps mais la satisfaction et la récompense pour le joueur est là à la fin, aussi bien visuellement qu’en matière de gamplay. Le pari est plus que réussi pour Frontier Developments qui a réussi à allier à merveille créativité et gestion. Planet Coaster est à acheter les yeux fermer si vous aimez la gestion, d’autant plus que le studio compte bien ne pas en rester là et l’améliorer via de grosses mises-à-jour au fil des mois. Aujourd’hui Planet Coaster se place en maître du parc d’attraction.

Incoming search terms:

  • construction mur planet coaster

Laisser un commentaire