Tests

Project Cars 2

ShadowMazo
Écrit par ShadowMazo

Test PC, existe aussi sur Xbox One et PS4

Avec Project Cars 2, sorti le 22 septembre 2017, Slightly Mad Studios nous propose la suite d’un opus plus que prometteur arrivé il y a un peu plus de deux ans. Tout avait commencé avec un financement participatif pour Project Cars, vendu tout de même à plus de 2 millions d’exemplaires. Aujourd’hui Slightly Mad Studios nous offre Project Cars 2, un second volet à la fois plus complet et plus exigeant. Que vaut ce nouvel épisode ? Découvrons le sans attendre.

 

Ouverture sur le marché console

Petite virée tranquille sur la côte d’azur ?

Après un premier opus destiné uniquement au marché PC, Slightly Mad Studios s’ouvre avec Project Cars 2 au marché console. Sur console la concurrence est rude, Gran Turismo, Forza Motorsport, ou encore Assetto Corsa. Mais contrairement aux deux premiers, Project Cars vient “exclusivement du PC” et de cela découle une complexité plus prononcée. Ce qui le différencie de la concurrence. Mais il sera difficile pour Slightly Mad Studios de déloger les références en simulation automobile des consoles de salon. Project Cars 2 a tout de même une carte à jouer, simulation poussée, et une multitude de réglages.

 

 

Simulation, simulation et encore simulation

Immersion garantie !

Je dois vous l’avouer, j’aime les jeux de voitures, mais je suis assez nul en terme de simulation. Malgré mes efforts pour m’améliorer, je suis encore et toujours bien mauvais. Trêve de digression, écrivons peu, écrivons bien. Project Cars 2 nous propose une simulation bien plus poussée que son prédécesseur, bien sûr des options sont présentes pour les plus novices d’entre vous. En activant une ou plusieurs aides parmi celles qui sont proposées, le jeu passe de simulation à jeu arcade. Il y en a donc pour tous les goûts. Ces aides sont ajustables, ce qui permet aux joueurs de trouver leur équilibre parfait, pour une expérience optimale. Par ailleurs quelques grosses améliorations sont à notées, la physique des véhicules est beaucoup plus réaliste, le comportement des pneus est grisant tellement les sensations sont bonnes et le comportement général des véhicules est beaucoup plus précis. À ce niveau le jeu reste une réussite, bien que très exigeant quand on veut jouer la simulation pure et dure.

 

Argh ! Ça avance pas ce truc…

 

Qui dit voiture, dit volant…

C’est parti pour un Rallycross !

Précision importante, j’ai effectué ce test à l’aide d’un volant Thrustmaster TS-PC Racer. Par soucis de professionnalisme, j’ai aussi testé Project Cars 2 avec une manette Xbox One. Il s’avère qu’en mode simulation, les sensations sont difficiles à trouver au début. Mais avec un temps d’adaptation et quelques réglages, le jeu est parfaitement jouable et même agréable. Bien qu’évidemment moins précis qu’avec un volant. De plus la multitude de paramètres réglables permettra à tout le monde de jouer avec des commandes sur mesures. Pour tous les amateurs de jeux de voitures Project Cars 2 satisfera tout le monde, pro pad ou puristes du volant.

 

 Au niveau technique ça donne quoi ?

A votre avis le radar, à 230 ça passe ?

Project Cars 2 ne nous en met pas plein les yeux, on note tout de même un léger retard à ce niveau vu la concurrence. Mais de là à dire que c’est moche, il y a un monde. Le jeu est plutôt agréable, un petit peu d’aliasing ici et là mais rien de bien méchant. Les véhicules sont très bien modélisés, beaucoup mieux que le décors, qui malgré son réalisme (exemple : panneaux d’avertissement des radars en France), pèche un peu dans son rendu global. Pour un jeu de 2017 la mention est passable au niveau du visuel, par contre au niveau du réalisme, Project Cars 2 rentre dans la cours des grand. Pneumatique, adhérence, poids des véhicules, on s’y croirait tellement les sensations sont excellentes.

 

Quid du contenu ?

Que de réglages…

Contrairement à la plupart de ses concurrents Project Cars 2 propose un contenu allégé, bien que suffisamment consistant. 180 véhicules sont au programmes, mais là où ça devient intéressant, c’est que le comportement de chaque véhicule est différent et cela se sent. Plus d’une centaine de circuits disponibles, en comptant toutes les variantes proposées. Cela va du rallycross, à l’autoroute de bord de mer, en passant par les conditions extrêmes des pays nordiques. Ce contenu est plus que satisfaisant, car sa qualité est vraiment au rendez-vous et cela se ressent à chaque course.

 

 

Un mode carrière simple et convaincant

Hop ! Premier contrat signer.

Simulation auto, dit forcément présence d’un mode carrière. Ce mode carrière est assez libre, dès le début le joueur a le choix de la discipline dans laquelle il veut commencer, karting, GT, etc… C’est un peu une carrière à la carte, ce qui permettra aux joueurs les moins patients de pouvoir conduire des véhicules autres que les karts, qui il faut le dire se traînent vraiment sur la piste. Ensuite pour ce qui est des autres modes, le contenu est assez léger. Mais au vu de la quantité de paramètres modifiables, le simple mode partie rapide donnera aux joueurs une énormes quantité de chose à faire. Sachant que le choix du parcours/circuit influencera aussi le type de course. Bien sur, la présence d’un mode multijoueur, très complet, était obligatoire, et il nous offre des défis réguliers.

 

En bref

Slightly Mad Studios revient en force avec Project Cars 2. Le premier opus s’était fait une place dans le monde PC. Mais sans aucun doute Project Cars 2 a fait de même dans le monde des consoles de salon. Un gameplay à la carte très satisfaisant, qui plaira aux plus férus de simulations comme aux plus novices de la courses automobiles. On pourra lui reprocher une finition graphique un peu en deçà des critères actuels. Si vous possédez déjà, un Assetto Corsa, Forza ou autre Gran Turismo, l’investissement ne vaudra pas vraiment le coup. Sinon foncez, vous vous ferez plaisir au volant d’un des 180 véhicules proposés.

À propos de l'auteur

ShadowMazo

ShadowMazo

Ancien étudiant en game design et passionné de jeux (vidéo, rôle et société), je suis un adepte des jeux de types RPG, FPS, sports et gestion. Je partagerai ma passion avec vous sur InGame.fr

commentaire

  • Salut. Je dois dire que le dernier jeu de voiture qui m’a vraiment plu et avec lequel j’ai passé plusieurs heures, c’était Bolidz. Je ne sais pas si vous connaissez ce jeu flash, mais je vous laisse le lien vers une vidéo qui vous en donnera un aperçu : https://www.youtube.com/watch?v=ZJz9pUH0ULo . Du coup, c’est avec plaisir que je découvre ce titre, et d’ailleurs, comme c’est apparemment le 2e volet, je vais découvrir le premier, car j’ai bien aimé la description de cette licence. 🙂

Laisser un commentaire