Tests

Railway Empire

Railway Empire 1
Rackham
Écrit par Rackham

Kalypso Media et Gaming Minds Studios partent pour les USA à la conquête du rail et son histoire au travers d’un jeu de gestion typé « Tycoon ».

Disponible sur

"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn 1
"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn 2
"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn

Nous vous avions présenté une preview en fin d’année 2017 à propos de Railway Empire. Nous nous penchons à nouveau sur le titre de Kalypso Media et Gaming Minds Studios. Partons donc pour l’Ouest afin de voir ce qu’il en est du titre de gestion ferroviaire sorti le 26 Janvier 2018.

Le grand ouest, terre du rail

Le mode campagne retrace l'histoire du rail américain

Railway Empire nous place en tant que magna du rail et de l’innovation ferroviaire. Il propose trois modes de jeu : campagne nous retraçant toute l’histoire du rail aux USA, scénario nous plaçant face à des objectifs et jeu libre dans lequel vous faites prospérer notre entreprise comme bon nous semble.

Mais dans l’ensemble les trois modes de jeu ont un gameplay quasi identique. Railway Empire nous demande de créer notre empire de A à Z et ce via un jeu plus porté sur un aspect « Tycoon » que gestion ferroviaire pure comme on peut en trouver chez la concurrence.

 

Partir de rien et voir grand

Bien souvent nous partons de rien ou bien de pas grand-chose. Il faut alors trouver une ville ou poser notre première gare. A partir de là, nous pouvons choisir de la relier à une seconde gare dans une autre ville ou bien dans une entreprise afin de faire transiter des biens.
Il faut donc au préalable étudier les besoins de la ville pour savoir ce qui est le plus pertinent et ainsi prévoir la rentabilité de la ligne.

Une fois nos gares posées il faut encore construire les voies. Pour ce faire nous disposons d’un outil assez simple mais plutôt efficace. Il suffit de relier directement les gares et ensuite déterminer une forme plus adéquate soit car par défaut elle passe par des endroits inaccessibles ou bien simplement pour des raisons de couts. Car bien évidemment, tracer tout droit à travers une montagne coute bien plus cher que d’en faire le tour.

Le réseau ferroviaire prend de plus en plus d'importance

On y trouve en plus le système de signaux permettant de créer des aiguillages dans risque de paralyser tout votre réseau. Ces signaux permettent d’assigner des voies à un sens unique ou simplement de créer des « blocs ». Le système reste assez simple mais fonctionne tout à fait convenablement pour créer des réseaux complexes.

Une gestion des lignes simpliste

Chaque train à sa propre puissance et vitesse

La gestion des lignes de train est assez différente que ce que l’on peut retrouver aujourd’hui et plus proche de titres que l’on pouvait trouver en fin 1990 début 2000. D’où le fait que le titre ait plus un aspect Tycoon que gestion à proprement dit des lignes.

Déjà, Railway Empire par du principe qu’une ligne égale un train. Nous choisissons les points de passage de cette ligne et achetons un train pour faire le transport.

A partir de là votre ligne est tout à fait capable de fonctionner en toute autonomie. On peut bien entendu y mettre un peu plus notre grain de sel en indiquant qu’un train doit être expresse (uniquement passagers et courrier) ou à contrario orienté vers les marchandises. Il est même possible de définir complément manuellement ce que le train transporte mais ce n’est pas l’essence même du titre.

Enfin, pour chacun de nos trains il faut veiller à son bon fonctionnement. Pour ce faire il doit avoir accès sur les voies qu’il emprunte à de quoi faire le plein d’eau et d’huile. Enfin, pour ne pas tomber complétement en panne les trains doivent avoir accès de temps en temps à une révision qui s’effectue dans les gares équipées d’un garage.

Pour pousser encore un peu plus le business sur vos lignes on a également la possibilité d’y apporter quelques personnalisations. Comme ajouter un wagon restaurant ou en y affectant du personnel de bord. Ces derniers ont plusieurs effets comme le boost de fiabilité ou encore l’augmentation du prix par passager.

Aucun répit pour la concurrence

Railway Empire ne nous laisse pas seul à la conquête de l’ouest. Nous sommes face à de nombreux concurrent voulant créer leur propre empire et leur propre réseau. Il faut alors être meilleur qu’eux pour ne pas finir racheter.

Outre l’investissement direct dans votre réseau c’est aussi la technologie qui permet de rester devant. On gagne un nombre de points de recherche chaque semaine pouvant d’ailleurs changer en fonction de divers critères. Ces points nous permettent de débloquer des technologies parmi un vaste arbre qui s’étend sur plusieurs décennies. Rester en avance sur ses concurrents est un bon moyen de garder le lead sur le marché.

En plus de ça pour pimenter le tout des enchères seront organiser à plusieurs occasions. La première est par exemple pour débloquer une technologie sans débourser de points mais uniquement de l’argent. C’est donc une bataille qui s’opère entre les participants. 

Parfois d’autres enchères peuvent avoir lieu, comme à l’occasion du rachat d’une entreprise privée. Si nous souhaitons en racheter une (qui n’est pas en liquidation) ou qu’un concurrent souhaite le faire, des enchères s’ouvrent alors. Dans un laps de temps réduit il est donc important d’arriver à déterminer le réel enjeu économique derrière cet achat.

Gagner des enchères peut vous faire prendre un avantage certain

Il est aussi possible de se lancer dans une guerre ouverte avec ses concurrents à coup de bassesses. Pour cela du personnel permet de voler, faire de la mauvaise pub ou encore de saboter les installations concurrentes. Bien entendu…ce qui va dans un sens va dans l’autre on peut également en être victime.

Une fois avancé, le jeu de la bourse pourra commencer. Attention à ne pas se faire racheter sinon la partie est terminée. C’est à nous de réussir a grapiller les parts de nos concurrents.

L’ouest n’est pas au top de sa beauté

Une caméra embarquée est disponible

Le jeu a sa propre pate graphique plutôt sympathique, parfois un peu bande dessinée qui colle bien avec l’univers des trains et le sujet abordé. Mais il n’est pas au top des possibilités de 2018.
Si de loin cela n’est pas spécialement choquant, on s’en rend particulièrement compte lorsque la camera est plus proche. Les textures sont loin d’être propres et ont souvent tendance à baver.

Alors oui nous n’attendons pas d’un jeu de gestion sa perfection visuelle nous sommes bien d’accord, mais il est clair que Gaming Minds Studios à la possibilité de pousser et peaufiner un peu plus mise en place technique.

 Au-delà de ça, le travail est là. Les locomotives sont bien réalisées, les villes ont un aspect vivant, les gares sont personnalisées en fonction de ce qu’elle offre à transporter.

Fantome Very Happy

En Bref

Gaming Minds Studios offre un titre bien plus orienté sur la gestion « macro » que sur le micro. Toute la gestion est présentée au sens large dans Railway Empire. Bien entendu la construction d’infrastructure ou d’entreprise est au rendez-vous, d’autant plus qu’en mode réaliste il faut faire attention au passage des trains sur les bonnes voies mais c’est loin d’être la volonté principale du titre. Railway Empire qui devrait d’ailleurs ravir les amateurs de gestion « Tycoon like ». Les allemands de chez Gaming Minds Studios n’ont pas fait que des réussites mais se sont plutôt bien débrouillés pour Railway Empire.

À propos de l'auteur

Rackham

Rackham

Game Designer mais joueur avant tout !
Passe pas mal de temps sur les jeux de gestion, stratégie, simulation ou encore FPS.
Fouineur invétéré du web.

Laisser un commentaire