Tests

Sniper : Ghost Warrior 3

Izokay
Écrit par Izokay

Test PC, existe aussi sur Xbox ONE et PS4

Pologne et Georgie. L’un est le pays des développeurs CI Games, l’autre le pays ou se déroule l’action de leur nouvel FPS, Sniper : Ghost Warrior 3. Après deux derniers opus plus que décevants, le tout est alors de ne pas louper une nouvel fois le coche et réellement rivaliser avec l’autre licence phare des jeux de snipe, Sniper Elite.

Deux essais et deux échecs, la licence Sniper : Ghost Warrior n’a pas réussi à convaincre la critique pour ses premiers épisodes. N’ayant pas peur de l’adage « jamais deux sans trois », les Polonais de CI Games ont décidé de remettre le couvert pour 2017 en proposant une troisième aventure pour le FPS de précision. L’occasion de pondre un petit test et voir si les erreurs du passé ont été rattrapées.

 

Perds pas le North

Des cinématiques encadrent le scénario

Le pitch présente alors Jon North, un Américain au triste passé familial, qui doit faire face à la guerre en Géorgie. Pour se faire, il sera aidé par plusieurs personnages secondaires, mais surtout par son meilleur ami : un fusil de précision. Evidemment, 9mn et fusil d’assaut sont aussi de la partie pour ses missions.

Ce nouveau Sniper se présente en FPS Open-world semblable à des titres comme Far Cry : les points d’intérêts et missions sont accessibles à pied, en voiture ou bien en déplacement rapides, et une base est disponible pour crafter ses propres balles et modifier ses armes ou gadgets.

 

Ambiance et jouabilité : dans le mille

C’est d’ailleurs l’un des points forts de Sniper : Ghost Warrior. Les gadgets sont vraiment intéressants, comme les drones pour détecter les ennemis, et l’association des trois types d’armes disponibles est vraiment bien équilibrée. Car il est de coutume dans la saga Sniper de combiner les méthodes sniper, infiltration et bourrinage associées à cet armement. A la fin de chaque mission, le jeu donne les statistiques du joueur en tant que Sniper, que Ghost et que Warrior.

L’ambiance est la grande réussite du jeu de CI Games. Avec ses effets sonores d’une part, que ce soit dans les bruits de pas, les voix ennemies, les tirs ou les musiques que dans les sensations de tirs avec le sniper. Somme toute logique, l’immersion quand l’on utilise le joujou phare du jeu est au niveau, avec de nombreuses fonctionnalités (allongé, avec ou sans trepied, zoom, etc.). Reste le doublage français loin d’être au point, mais ça reste un détail.

 

Vous êtes plutôt Sniper, Ghost ou Warrior ?

 

Fusil en carton

Malheureusement, la technique enraye grandement la mécanique de Ghost Warrior 3. Déjà, le jeu est vraiment trop gourmand sur PC et il vous faudra une vraie bête pour faire tourner le soft alors qu’il n’est pas vraiment considéré comme un triple A. Cependant, l’argument n’est pas valable sur consoles next-gen, mais il ne camoufle pas non plus les nombreux ralentissement et bugs qui polluent l’expérience de jeu. Est-ce que l’équipe de développement proposera des patchs et maj palliant à ce défaut ? Rien n’est moins sûr.

 

En bref'

CI Games toucherait-il enfin sa cible ? Oui, mais ça n’est pas vraiment un headshot. En effet, si Sniper : Ghost Warrior 3 est vraiment précis dans son ambiance et son gameplay, que ce soit au niveau des effets sonores ou du système de visée, il se manque sur la technique. Les ralentissements et nombreux bugs du soft gâchent un peu la fête, sans parler de la gourmandise du jeu sur PC.

À propos de l'auteur

Izokay

Izokay

Aussi gentil que Keyser Söze, chanceux que Jackson Curtis et robuste qu'Abou Diaby.
Aime principalement les jeux de plates-formes, d'action, aventure et RTS.
Rédacteur.

Laisser un commentaire