Tests

Surviving Mars

Surviving Mars
Rackham
Écrit par Rackham

Disponible sur

"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn 1
"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn 2
"The Rise of Zer", la mise à jour de Osiris : New Dawn

Date de sortie : 15 mars 2018

Sujet revenu particulièrement à la mode depuis quelques temps : la conquête de Mars. On le doit notamment à des entreprises comme SpaceX mais aussi aux diverses avancées des agences du secteur comme la NASA ou bien ESA pour ne citer qu’elles. Haemimont Games, le studio derrière Tropico (3, 4 et 5), conjointement avec son éditeur Paradox Interactive ont décidé de surfer sur cette vague futuriste. Surviving Mars se place donc comme un jeu de gestion de colonie avec un grand aspect survie. Direction l’espace pour en savoir plus…

Die and retry

Surviving Mars 14
Les débuts d'une colonie

Pas de tutoriel, juste des astuces, Surviving Mars, jeu de gestion et de survie, se présente presque comme un die and retry. Vous apprenez par vos erreurs et elles seront surement nombreuses au début.

Le titre de Haemimont Games est épuré de mode de jeu puisque vous n’y trouvez aucune campagne, seulement un mode libre. Chaque partie commence par divers choix qui influent sur la difficulté de gestion de votre colonie.

En premier lieu vous devez choisir où établir votre colonie sur la planète. Chaque lieu est différent et se distingue aussi bien par sa topographie, sa température moyenne, les ressources présentent sur le site que ses risques « météorologiques ».

Vous devez également  sélectionner un sponsor. Comprenez là une agence spatiale qui vous donne diverses conditions de départ à savoir les fonds disponibles, le nombre de fusées ou encore les points de recherche par sol. Vous devez aussi choisir votre « profil », ce denier correspond des bonus que vous aurez en début ou au fil de votre partie.

Enfin, étape majeure, le chargement de votre première fusée. Heureusement pour vous les développeurs vous proposent un remplissage déjà effectué et optimisé pour bien commencer avec vos choix.

Vos premiers pas sur Mars

Tout commence avec l’atterrissage de votre fusée. Les drones se déploient, il faut donc commencer à travailler. Le but est de très rapidement commencer à extraire quelques ressources comme le béton. Pour cela, il faut donc de l’électricité et donc des panneaux solaires. Si les débuts se ressemblent, très vite les choses vont commencer à se corser.

Le gameplay de Surviving Mars est basé sur la gestion des ressources et la manière de les utiliser. Que ce soit en début, milieu ou fin de partie, on ne peut rien prendre pour acquis. Déjà parce qu’il y en a beaucoup, métaux, béton, électricité, air, eau, nourriture, pièces détachées et j’en passe. Autant de ressources qu’il faut gérer et surtout produire. Pour en rajouter une couche, elles sont toutes importantes, la moindre pénurie peut donc tourner à la catastrophe surtout si vous avez des problèmes électriques.

Surviving Mars 7
Les ressources sont dispatchées partout

Histoire de rendre les choses un peu plus compliquées, les ressources des planètes ne sont pas illimitées. Ainsi, un centre de production d’une matière première devra être déplacé régulièrement pour pouvoir assurer un approvisionnement constant. Donc en plus d’être en capacité de prévoir, vous devez impérativement savoir gérer la multiplicité des sources de matières premières à travers la carte, et ce, même sur de longues distances. Pour cela il faut jouer avec les stockages, les réseaux de contrôles de drones et les navettes qui s’occupent des livraisons. C’est en réalité la mécanique de gameplay la plus compliquée à gérer car le moindre faux pas peut ruiner votre colonie.

Prendre soin de vos colons

Surviving Mars 23
L'optimisation des dômes est importante

En plus de gérer vos productions, Mars va rapidement accueillir ces premiers habitants. Pour cela vous devez construire des dômes, constituant chacun une sorte de ville. Bien entendu il faut prévoir un apport en eau, oxygène, électricité et très vite en nourriture. C’est donc là que vivent vos colons, ils y dorment, mangent, travaillent et s’amusent. Vous devez savoir répondre à leurs besoins tels des princesses.

Car des besoins ils en ont, loisirs, luxe, shopping, sociaux et j’en passe et des meilleurs. Et encore une fois, histoire d’ajouter une petite couche de difficulté à son titre, Haemimont Games a décidé que les colons n’auraient pas les mêmes besoins et qu’ils seraient fonctions de leurs compétences.

Ah ? Nous n’en avions pas encore parlé ? Et bien vos colons ont des compétences diverses. Depuis la terre il est possible de faire venir des géologues, des scientifiques, des ingénieurs et autres docteurs. Ces compétences influent sur la capacité des colons à travailler dans tel ou tel endroit. Les ingénieurs seront plus efficaces dans les usines tandis que les géologues seront plus efficaces dans les mines. A ça s’ajoute un système de trait propre à chaque colon attribuant alors des bonus ou des malus. Certains sont alcooliques, d’autres dépressifs ou à contrario se place plus comme des génies ou des leaders.

Autant de points qu’il faut prendre en compte lors du placement de vos dômes et surtout sur l’emménagement des colons dans ces derniers. Car comme dit plus haut, chaque dôme se comporte un peu comme une ville indépendante. Vous devez donc impérativement planifier tout car l’espace à l’intérieur n’est pas illimité.

Surviving Mars 24
Qui viendra sur Mars ?

Vers l'infini et au-delà

Si vous commencez votre colonie avec des possibilités limités, ces dernières vont s’étendre au fil de la partie. Tous les sols (jours) vous gagnez des points de recherche. Ces derniers vous permettent de débloquer de nouvelles technologies dans divers domaines : Biotechnologie, ingénierie, robotique ou encore la physique et le social. Amélioration de vos drones, nouveaux bâtiments de production ou de vie pour vos colons, amélioration de vos fusées, dômes toujours plus grands, il y en a tout un tas. Ce qui est assez bien fichu c’est que d’une partie à l’autre vous ne les débloquez pas nécessairement dans le même ordre sans que cela n’handicape nécessairement votre partie.

Pour agrémenter tout cela les développeurs ont ajouté un système d’anomalies. Ces dernières se trouvent sur la planète et se dévoilent au fur et à mesure de vos scans. Vous devez y envoyer votre Rover de recherche pour les solutionner. Les résultats peuvent être différents, boost de points de recherche ou même déblocage de nouveaux éléments à découvrir.

On notera aussi la présence d’évènements prédéfinis en endgame histoire de vous challenger un peu sur vos capacités.

Surviving Mars 20
La recherche vous permet d'évoluer

Mars, terre de poussière

Surviving Mars 27
les lumières sont bien réussies

Graphiquement, le titre est plutôt sympathique avec des effets de lumières plutôt réussis. Bien entendu il n’y a pas des millions de chose à afficher, mais le tout est fluide. La direction artistique entre le réalisme et le cartoon (design des fusées, personnages…) est plutôt une bonne trouvaille qui tranche avec l’aspect critique que peuvent prendre les événements. 

On regrettera en revanche une ambiance sonore trop peu présente. Oui, ce n’est pas réaliste, mais quitte à être dans un jeu, on aurait aimé peut-être un peu plus d’ambiance.

Fantome Very Happy

En Bref

Surviving Mars en sort comme un excellent jeu de gestion. Un peu déroutant au début surtout en l’absence de didacticiel. Le titre propose un gameplay avec des mécaniques exigeantes qu’il faut savoir prendre en main et adopter pour voir sa colonie prospérer. Autrefois sur les excellents Tropico puis sur quelques titres assez moyens, Haemimont Games arrive sans nul doute à redorer son blason du jeu de gestion. Surviving Mars est une réussite en plus d’être original dans son approche du gameplay.

À propos de l'auteur

Rackham

Rackham

Game Designer mais joueur avant tout !
Passe pas mal de temps sur les jeux de gestion, stratégie, simulation ou encore FPS.
Fouineur invétéré du web.

Laisser un commentaire