Tests

La Terre du Milieu: L’ombre du Mordor

La Terre du Milieu: L'ombre du Mordor
Batou
Écrit par Batou

Test PS4 Test PS4
Existe aussi sur PS3, PC, Xbox One et Xbox 360

La Terre du Milieu: L’ombre du Mordor est le dernier jeu d’action/aventure du studio Monolith Productions. Sa première vidéo de gameplay avait suscité un grand intérêt dans la communauté des joueurs éblouis par le système du Némésis, les attaques spectrales et la qualité dynamique des combats. Ensuite, un grand nombre de critiques étaient tombées au fur et à mesure que le jeu se découvrait sur la ressemblance de gameplay avec Assasssin’s Creed, ce qui pouvait laisser croire à un AC avec des orques. L’ombre du Mordor a-t-elle réussi à se démarquer ou n’est-elle que l’ombre du légendaire assassin ?

 

Bienvenue au Mordor 

La Terre du Milieu: L'ombre du Mordor

Houuuuu le pas beau !

Vous incarnez Talion, un rôdeur, gardien de la porte Noire du Mordor. Après un court tutoriel sous forme de flashbacks. Vous apprenez à votre fils à se battre et vous découvrez le déplacement discret en faisant un bisous surprise à votre femme. Puis vous revenez à vous même pour vous apercevoir que la porte Noire a été envahie par les armées de Sauron et que votre famille est en danger. Après quelques combats, une cinématique vous montre donc le cruel destin de Talion, sa famille et lui même sont tués au cours d’une sombre cérémonie menée par la Main Noire de Sauron. C’est après cette introduction que vous découvrez le partenaire fantomatique de Talion, dont je tairais le nom, qui semble aussi perdu que son hôte bien vivant malgré une gorge précédemment tranchée. Talion est a Udun, Mordor et il l’a mauvaise, ce qui justifiera aisément la violence avec laquelle il « s’occupera » du problème orque.
Le joueur se voit plongé sur une terre désolée. Sur la map, ressources, missions principales et secondaires se mêlent, tandis qu’on découvre la présence des capitaines orques. Le décor est sinistre, certes, mais Mordor oblige. En s’arrêtant un instant on peut apercevoir l’éco-système de Udun qui rend une ambiance et un réalisme particulier. Des orques se battent entre eux, discutent du dernier capitaine en date, l’un s’occupe d’un groupe d’esclave, un esclave s’enfuit, un orque est appelé à la rescousse pour poursuivre le manant. On se sent clairement chez ces créatures toutes moches et bêtes !

 

La Terre du Milieu: L'ombre du Mordor

« C’est pas le Mordor qui prend l’homme, c’est l’homme qui prend le Mordor… »

Je suis ton pire cauchemar

La Terre du Milieu: L'ombre du Mordor

Promenons-nous dans les bois, pendant que Talion n’y est pas !

La mécanique innovante et centrale de L’ombre du Mordor est bien sûr le système de Némésis. Celle-ci nous permet de repérer les capitaines orques, les marquer sur la mini-map pour ensuite les trucider. Mais ce n’est pas tout, le système Némésis est vivant, pour chaque capitaine tué, un autre capitaine prendra sa place, car chez les orques, c’est la loi de la jungle et les conflits internes sont nombreux (que nous pouvons régler à travers les quêtes secondaires). Les capitaines sont ranké avec un système de « pouvoir »quantifié, plus le chiffre est haut, plus il possède des capacités spéciales (capacités que l’on peut découvrir en interrogeant des orques porteurs d’informations) qui le rendront plus difficile à tuer. Mais c’est lorsqu’on se fait tuer que le Némésis se dévoile entièrement. En effet, lorsqu’un capitaine nous tue, il acquiert du pouvoir et monte en grade, et lorsqu’un simple orque nous tue, il devient capitaine et se voit attribuer un surnom et des capacités spéciales. Le plus surprenant est de retourner auprès de ces orques qui nous ont tué, car ils se souviennent de nous ! Certains ne comprennent pas comment nous pouvons tenir sur nos deux jambes et d’autres s’amusent à penser qu’il vont pouvoir nous tuer encore et encore, ce qui fait d’eux nos ennemis de vengeance et quand un orque nous tue plus de 2 fois, il devient notre pire ennemi.

 

Un cousin éloigné…

La Terre du Milieu: L'ombre du Mordor

L’armée de Sauron a pris un coup dans l’aile

Lorsqu’on arrive au Mordor, on se dit que se déplacer d’un bout à l’autre de la map sera laborieux mais que nenni ! Le déplacement est fluide, Talion court, escalade, se cache dans les buissons à la manière d’un assassin connu de tous, mais bizarrement cela ne gêne pas, la mécanique est reprise juste assez pour pouvoir en profiter (un point de compétence nous permettra par la suite de filer comme le vent après chaque petite cascade). Quand on en vient au combat, les connaisseurs reconnaîtront en un instant le système de combat de la trilogie des Batman, le décès des ennemis en plus, mais pourquoi se priver de quelque chose qui fonctionne si bien, encore une fois, même si on perçoit nettement la même chose, c’est très bien intégré. Talion découpe et exécute sans accro et c’est jouissif !

 

L’ombre du Mordor est un titre bien plus porté sur l’action que sur l’aventure, si vous cherchez une reconstitution exacte de l’histoire du Mordor, passez votre chemin, mais si vous cherchez à trancher, décapiter, suriner de l’orque ce jeu est pour vous. L’harmonie entre les combats et les déplacements est impeccable et l’amateur d’action/aventure est comblé. Et qui plus est, on y trouve certaines mécaniques inintéressantes et originales.

 

À propos de l'auteur

Batou

Batou

Laisser un commentaire