Tests

The Sexy Brutale

Mathpach
Écrit par Mathpach

Test PC. Existe aussi sur PS4 et Xbox One

Juste avant la sortie et le succès de RiME, le développeur et éditeur espagnol basé à Madrid, Tequila Works, nous offraient l’expérience de The Sexy Brutale. C’est le 11 Avril dernier que sortait ce jeu d’aventure indépendant sur Steam, Playstation 4 et Xbox One.
Aujourd’hui,voici pour vous le test PC. Découvrons ce qu’il en est tout de suite !

 

D’abord, les présentations

La montre, une fois réparée, permet de remonter les dernières 24 heures

La montre, une fois réparée, permet de remonter les dernières 24 heures

Vous incarnez Lafcadio Boone, un homme qui se réveille lors d’une fête annuelle intitulée « The Sexy Brutale ». Celle ci ce déroule dans le manoir enrichi d’un casino de Lucas Bondes.
Et de sombres histoires se déroulent ce soir là. En effet, une femme mystérieuse appelée Bloody Girl lui révèle que tout les invités de la soirée sont en dangers de mort tandis que les membres du personnel seront leurs bourreaux. Ça sera alors à nous de les sauver.

Comment, me diriez-vous ? Vous faites bien de vous poser la question car la plupart des invités meurent en même temps ou presque. Ainsi, nous auront besoin de parcourir le temps. Bloody Girl nous confie donc une montre cassée permettant de remonter les 12 dernières heures. Il faudra bien sur, plus tard dans le jeu, la réparer et elle nous permettra ensuite de remonter la journée entière. Elle servira également à activer les horloges éparpillées un peu partout dans le manoir, vous assurant de vous réveiller dans le secteur que vous désirez et le plus approprié à ce moment là.

Le dernier présent de notre mystérieuse amie sera notre masque. Chaque personnage en possède un bien à lui et nous verront dans un prochain paragraphe leur utilité. Celui de Lafcadio lui permet d’être en dehors de la boucle temporelle et de ne pas être vu par les autres personnages. Il ne pourra toutefois pas se trouver dans la même pièce qu’un autre, invité ou bien membre du personnel.

 

Techniques d’investigations

On ne voit que là où on regarde

On ne voit que là où on regarde

Je vous préviens tout de suite, il va falloir se casser un peu la tête pendant que vous jouerez. Sur tous les invités, vous n’en sauverez qu’un ou deux en même temps, pas plus. Suivant comment vous vous y prendrez, il y aura tout de même différentes phases de jeu.

A chaque fois que vous remontez la journée, vous vous réveillez près de la dernière horloge activée. A partir de la, votre mission est de trouver la prochaine victime et de l’écarter du chemin de sa tragique destinée. Pour se faire, vous disposez de plusieurs possibilités d’action. Par exemple, vous pouvez espionner une pièce adjacente à la vôtre en l’observant à travers la serrure. Mais vous ne verrez qu’un cône de lumière, le reste de la pièce est pour vous un angle mort. C’est un excellent moyen d’écouter les conversations et d’amasser des indices sur les événements qui suivent. Bien entendu, vous interagissez avec l’environnement. Vous pourrez aussi bien vous cacher dans un placard pour espionner en ayant, cette fois, une vue globale de la pièce. N’oubliez pas aussi de surveiller l’heure et de regarder combien de temps il vous reste avant le moment fatidique sur la montre.

Ensuite, ramassez des objets ou en apprendre d’avantage sur les passages secrets ou mécanismes cachés sera un jeu d’enfant. Et ne vous inquiétez pas si l’invité meurt avant que vous ayez découvert comment le sauver, il vous suffit de revenir au début de la journée et de recommencer là où vous en étiez de vos réflexions.

 

Le pouvoir des masques

Pour en pas vous spoiler l’histoire, je resterais assez vague sur les exemples.
Au début du jeu, vous avez déjà accès à quelques capacités : remonter le temps ou encore entendre les bruits de pas dans un périmètre limité. Mais à chaque fois que vous sauverez un invité, celui ci enlèvera son masque avant de partir. Bloody Girl viendra alors vous dire de le prendre et de le mettre. Elle vous expliquera alors que chaque masque vous octrois une nouvelle capacité qui était celle de l’invité en question. Par exemple, si celui que vous venez de sauvez avait une ouïe très fine, son masque vous donnera le pouvoir d’entendre les messes basses ou encore les bruits inaudibles jusqu’alors.

 

Prendre le masque pour posséder son pouvoir

Prendre le masque pour posséder son pouvoir

 

Décors authentiques

Venons en un peu aux graphismes et à la musique. Tout deux réunis donnent vraiment un univers authentique et immersif. Le jeu est en vue du dessus et une pièce à la fois. Cela donne un coté mystérieux et immersif en plus. On ne voit que là où on verrait dans la réalité.
Les mouvements des caméras sont bien pensés également, ni trop rapide ni agaçants pour nos déplacements dans le jeu.

La musique colle parfaitement bien avec le décors. Elle reflète l’ambiance d’un casino et aussi le côté sombre, majestueux et gigantesque d’un vieux manoir.
Les graphismes sont simples mais détaillés en même temps. Avec de belles couleurs et beaucoup d’objets avec lesquels interagir, le jeu nous pousse à lire les descriptions de tout les tableaux, statues et objet du manoir. Cela donne vraiment envie de toujours avancer plus loin et explorer plus pour découvrir tous les secrets que cache le manoir.

 

En bref

Je vous le dis tout de suite, The Sexy Brutale est un très bon jeu. Bien que certains points de l’histoires ne soient pas clairs tout de suite, l’ambiance, les énigmes à résoudre, l’exploration du manoir et le nombre innombrables de façons de s’y prendre pour sauver tout le monde font que ce jeu pourra certainement plaire à bon nombre de joueurs. Il faudra souvent tourner en rond longtemps avant de trouver ce qui changera la donne mais une fois que c’est fait on a la satisfaction d’avoir réussi et c’est ce qui nous pousse toujours plus loin dans la partie.

À propos de l'auteur

Mathpach

Mathpach

Grande lectrice, cinéphile et amatrice de jeux vidéo, j'affectionne particulièrement les jeux de gestion et de narration mais je reste assez touche-à-tout.
Dessinatrice à mes heures perdues.
Les jeux d'horreur ne me font pas peur... quand la lumière est allumée.

Laisser un commentaire